Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 15:21



Rappelons-nous cet homme, face à la caméra de Claude Lanzmann,  racontant dans Shoah, avec une émotion intacte, l'échec de sa mission...
Il était polonais.
Il était résistant.
En 1942, il avait pénétré clandestinement dans le ghetto de Varsovie, guidé par deux résistants juifs qui qui le chargent de raconter aux Alliés ce qu'il y a découvert : les nazis ont entrepris d'exterminer tous les juifs d'Europe !

Il a rencontré les plus haut placés des Alliés.
Il leur a délivré ses informations.

Les Alliés savaient donc, dès 1942, mais les Alliés n'ont RIEN FAIT...


Yannick Haenel écrit en trois temps, comme dans une tragédie grecque.

1 - Il retranscrit les propos de Jan Karski devant la caméra de Lanzmann.
2 - Il résume la vie et l'itinéraire de Jan Karski tels que ce dernier les relate dès 1944 dans son propre livre.
3 - Il se met en complète empathie avec lui, utilisant le "Je" fictionnel pour supposer le désespoir de ce témoin  - de ce "juste" -  qui n'a pas réussi, malgré de nombreuses conférences aux Etats-Unis, à convaincre de sinon interrompre du moins freiner le processus d'extermination quand il en était encore temps. 

Yan Karski passe le reste de sa vie " dans la lueur assombrie d'une victoire ", comme professeur d'Histoire contemporaine, relié à son passé par la seule contemplation, au musée, du magnifique petit tableau de Rembrandt intitulé : "Le cavalier polonais", car le choix de la Pologne par les nazis pour y construire la plupart des camps d'extermination des juifs a aussi anéanti la Pologne ... que les Alliés n'ont pas sauvée non plus !

Rembrandt- Le cavalier polonais

Le narrateur rappelle qu'à Londres, le seul à écouter vraiment Karski a été Szmul Zygielbojm, qui a ensuite déclaré à la BBC :
" Ce sera bientôt une honte de vivre et d'appartenir à l'espèce humaine si des mesures ne sont pas prises pour faire cesser le plus grand crime de l'histoire humaine "  et ... il s'est suicidé.
Comme beaucoup plus tard Arthur Koestler.  

Je pense aussi à Primo Levi qui, des années après ses terribles expériences des camps de Fossoli puis Monowitz à 10 kilomètres d'Auschwitz et son Odyssée de Katovice à Turin à travers la Biélorussie et la Roumanie, passe sa vie à témoigner et finit par se suicider à son domicile en 1987...

Je ne peux décidément pas parler davantage de ce livre puissant et bouleversant (qui suscite des polémiques, et c'est tant mieux, car il faut parler de tout cela encore et toujours, pour ne pas oublier).
Il faut simplement le lire, si ce n'est déjà fait ; de toute urgence en se posant cette question :.

" Comment un monde qui a laissé faire l'extermination des juifs peut-il se prétendre libre ? "

..........................................................................................................................................................
Yannick Haenel : "Jan Karski. roman "      NRF. Collection L'infini. Gallimard (Mai 2009)
...........................................................................................................................................................
Jan Karski          : " Story of a secret State "      Emery Reeves. New York, 1944
                                Traduit en français en 1948 " Histoire d'un état secret "
                                réédité par les éd. Point de Mire. Collec Histoire : " Mon témoignage devant le monde ". 2004
............................................................................................................................................................


Partager cet article

Repost 0

commentaires

yvain 31/12/2009 17:08


Bonne année! hi hi!


01/01/2010 12:13


Bonne année à toi aussi mon fils chéri !


Primavera 31/12/2009 07:45


Buongiorno Francesca, Oui c'est un livre à lire et à faire lire aux plus jeunes, ne jamais oublier que cela a bien existé dans notre époque dite civilisée. À +


01/01/2010 12:12


Ah ! Ma chère Danièle...
après cette belle journée de vraie amitié "sur pied", je te/nous souhaite une bonne année 2010 ainsi qu'à nos tribus respectives (tes filles et tes petits-enfants sont des coeurs) et
nous ne la laisserons pas passer sans nous revoir ici ou là.
Gros bisous


Présentation

  • : Paperolles
  • Paperolles
  • : Livres, Musique, Arts, Ciné, Humeurs et un peu d'humour ; si possible...
  • Contact

Profil

  • Beaucoup de lecture, un peu d'écriture.
Poésie, cinéma, musique(s), théâtre, arts plastiques, photo, Paris et aussi la mer "toujours recommencée", de l'humour, mes enfants, mes amis, mes amours et le monde comme il ne va pas...
La vie, quoi !
  • Beaucoup de lecture, un peu d'écriture. Poésie, cinéma, musique(s), théâtre, arts plastiques, photo, Paris et aussi la mer "toujours recommencée", de l'humour, mes enfants, mes amis, mes amours et le monde comme il ne va pas... La vie, quoi !

Recherche

Archives