Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 02:28

   

       Est paru en Février 2013 chez NOUS, dans une traduction de l'allemand par Alain Jadot et avec une préface de Christian Prigent, un réjouissant livre de poèmes d'Oskar Pastior (1927-2006).

 

PASTIOR Poèmespoèmes

 

        Issu de la minorité allemande de Roumanie, il a survécu à la déportation dans plusieurs goulags russes. Rien n'en est resté dans sa poésie si ce n'est son obstination à démantibuler la langue jusqu'à la faire tourner à vide dans des jeux délirants qui font pourtant sens.

        Suite à une rencontre avec Jacques Roubaud en Allemagne, il a été coopté par l'OuLiPo en 1992 et obtiendra juste avant sa mort le prestigieux prix Georg Büchner.

 

 

        Les  POEMESPOEMES se  diff

        érencient plus du papier que l

        e papier par rapport à eux da

        ns cette marge de manoeuvre

        se trouvent les chances et le

        malheur  des uns  comme des

        autres  les   POEMESPOEMES

        ne peuvent être comparés qu'

        avec des choses comparables

        et doivent donc être considér

        és  en  tant  qu'inventions  ils

        subissent  l'altération  cepend

        ant  une  fois écrits  dans leur

        langue  ils se comportent autr

        enment  qu'en théorie servent

        leur  propre  but  et  ont  les

        rieurs de  leur côté pile tandis

        que les muses se battent en

        silence et en face 

                                                           ***

 

dans le poème-spirotechnique est expliqué pourquoi le genre épique a et doit avoir un souffle plus long que la poésie cela se fait au moyen d'un système composé d'un embout buccal à double-cloison voire de membrane socle enveloppe et calendrier la démonstration se présente ainsi pour les courts-sur-pattes les larges-du-bassins ont un moindre écho dans les statistiques mais bénéficient d'un rayon plus grand en revanche les idéalistes préfèrent les figures de proue de cette manière par l'embout buccal double-cloison voire membrane socle enveloppe et calendrier deux poumons de foot subissent un entraînement et tout doute se dégonfle celui qui penserait encore que le poème-spirotechnique est quelque chose d'innocent marche à contrevent 

 

                                                            ***

        Dans les dernières pages de l'ouvrage, le traducteur nous confie les difficultés qu'il a dû surmonter avec l'aide de Pastior qui parlait sept langues, mais pas le français !

        Christian Prigent, lui, nous donne en préface des clefs pour pénétrer " la complexité (voire l'opacité) des poèmes... car la poésie d'Oskar Pastior est d'une radicalité intraitable et ses opérations de langue d'une subtilité vertigineuse. "     

 

 

                                                                *

                

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 21/04/2013 18:50

Idem, pas sûre de comprendre ce genre de texte mais j'admire beaucoup les traducteurs qui osent se lancer dans ce travail !

21/04/2013 19:15



Moi aussi, je suis sidérée de tant d'habileté, du travail énorme que cela nécessite. J'ai lu des traductions de Georges Perec en anglais, espagnol et italien : parfois c'est une autre oeuvre mais
tout aussi réussie. En règle générale, traduire de la poésie est très difficile si l'on veut s'approcher au mieux de l'original et respecter la composition comme pour les poètes grecs ou
latins. Alors bien sûr, respect pour les traducteurs de contraintes oulipiennes !



Tipanda 21/04/2013 17:37

Intéressant, surprenant, même si j'éprouve beaucoup de difficultés à aborder ce genre de texte.

21/04/2013 19:04



oui, ce n'est pas du gâteau, mais Pastior se goûte mieux en lecture à voix haute.



Serge 21/04/2013 06:34

La "Subtilité vertigineuse" est souvent bein compliquée pour mon petit cerveau, mais je vais essayer de trouver ce livre.

21/04/2013 11:13



Tu es bien matinal ! Peut-être peux-tu lire, avant d'aborder ses textes, ce qui a été écrit sur lui, sur Internet ou à ta bibliothèque ? C'est vrai que ce n'est pas simple, a fortiori pour de la
poésie. Il a inventé tout un système à contraintes et la traduction nous laisse juste avoir une idée de ce qu'il fabriquait ; en tous cas pour moi qui ne connaîs pas l'allemand.



Présentation

  • : Paperolles
  • Paperolles
  • : Livres, Musique, Arts, Ciné, Humeurs et un peu d'humour ; si possible...
  • Contact

Profil

  • Beaucoup de lecture, un peu d'écriture.
Poésie, cinéma, musique(s), théâtre, arts plastiques, photo, Paris et aussi la mer "toujours recommencée", de l'humour, mes enfants, mes amis, mes amours et le monde comme il ne va pas...
La vie, quoi !
  • Beaucoup de lecture, un peu d'écriture. Poésie, cinéma, musique(s), théâtre, arts plastiques, photo, Paris et aussi la mer "toujours recommencée", de l'humour, mes enfants, mes amis, mes amours et le monde comme il ne va pas... La vie, quoi !

Recherche

Archives